Le Poker Texas Hold'em

Nombre de joueur : . De à 15 personnes

But du jeu : Détenir plus de jetons que ses adversaires (prévoir des jetons)

I - Généralités :

Chaque participant se voit distribuer deux cartes dont lui seul à connaissance puis, au fil des tour de jeu, cinq cartes communes supplémentaires sont éventuellement mises en jeu. Ces cartes forment le tableau de jeu et chaque joueur doit en utiliser au moins 3 pour former une combinaison valable.

Ces 5 cartes communes sont distribuées en trois étapes. Les trois premières cartes supplémentaires sont appelées le “flop”. Puis une carte de plus est éventuellement distribuées, le “turn” (le tournant, ndlr). Enfin, l'ultime carte commune entre en jeu sous le nom de “river” (la rivière)

Les joueurs forment la meilleure combinaison de 5 cartes en s'appuyant sur les 7 cartes disponibles (2 cartes privatives et 5 cartes communes, ndlr). Vous pouvez jouer le tableau si la combinaison formée par les cartes communes est meilleure que celle obtenue avec vos cartes privatives. Il n'est pas obligatoire d'utiliser au moins une carte privative pour gagner le coup.

Si les tours d'enchères provoquent l'abandon de tous les adversaires de celui qui a misé, le dernier joueur en jeu rafle le pot commun sans montrer ses cartes. Pour cette raison, un joueur n'est pas obligé de posséder la meilleure combinaison pour gagner le coup. Un joueur peut toujours "bluff" et faire abandonner de meilleures mains. Si aux moins deux joueurs complètent les quatre tours d'enchères et vont jusqu'au showdown (l'abattage, ndlr), la seule possibilité pour empocher le pot est d'avoir la meilleure combinaison de 5 cartes.

 

  • LE BOUTON

Le donneur (« Dealer ») mélange un jeu de 52 cartes et place le bouton devant lui (objet indiquant qu’il s’agit du donneur).  Les joueurs de la table sont donneurs à tour de rôle.

Le joueur au bouton, ou le joueur le plus proche du bouton est le dernier à parler. Il termine l'action sur chaque étape d'un coup. Le joueur immédiatement à la gauche du bouton reçoit donc la première carte, une fois que chaque joueur aura reçu deux cartes, la parties peut alors commencer.

 

 

  • LES BLINDES :

Les Blindes sont des mises imposées avant de donner les cartes. Ce sont les deux joueurs assis à gauche du bouton qui doivent respectivement poser leur blindes appelées : petite blinde et grande blinde. A partir de là, l'action se déroule sur plusieurs temps : preflop, le flop, le turn et la river (expliquées plus bas).

Durant les tournois, les blindes augmentent à des intervalles réguliers. Alors que le nombre de joueurs diminue et que les tapis des survivants grossissent, c'est une nécessité d''augmenter les blindes afin que la partie finisse un jour. En cash-game, les blindes restent les même, la limite est fixée en début de partie ou par un accord de toute la table.

 

La petite blinde (« Small Blind ») est placée par le joueur assis directement à gauche du bouton, et la grande blind (« Big Blind ») par le joueur assis directement à gauche de la petite blinde. Généralement, la grande blinde vaut le double de la petite.

Premier tour d'enchères : Preflop

Ce premier round débute après que chaque joueur ait reçu deux cartes privatives. Le premier joueur à agir est celui à gauche de la grande blinde . C'est la position “Under The Gun” dans le jargon poker.

Ce joueur possède trois options:

  • Call: Payer le montant de la grande blinde

  • Raise: miser dans les limites spécifiques du jeu

  • Fold: rendre ses cartes au croupier et ne pas participer au coup

 

Le montant de la mise (“raise”) dépend du jeu sur lequel les adversaires se sont mis d'accord. Dans une partie de Texas Hold'em disputée en No-Limit, la règle d'ouverture minimum est de deux fois la grande blinde. Il n'y a pas de maximum de mise, le joueur peut envoyer la totalité de ses jetons s'il le souhaite. Il fait alors tapis (“all-in”).
Il existe des variations de hold'em poker. En "limit hold'em”, un raise ou une relance est toujours exactement de deu fois le montant de la grande blinde. En pot-limit hold'em les joueurs doivent miser au minimum le montant de la grande blinde et peuvent miser jusqu'à la valeur du pot.


Après le joueur "under the gun", les joueurs qui suivent disposent eux aussi des trois actions citées – call, raise ou fold. Une fois que tous les joueurs le souhaitant ont mis la même somme dans le pot, l'action preflop est fermée et c'est l'heure de l'étape suivante, le “flop”.

 

Deuxième tour d'enchères: Le Flop

Après le premier tour d'enchères, le donneur brûle la première carte du paquet, c'est-à-dire qu'il la pose sur la table face cachée. Cette convention vise à éviter toute tricherie : ce n'est jamais la première carte du paquet qui est donnée lors d'un tour de donne, mais la deuxième et les suivantes.
Le donneur retournes les trois cartes suivantes côte à côte. Elles constituent le Flop, c'est-à-dire les trois premières cartes communes du tableau.

Les joueurs encore en jeu débutent alors un tour d'enchères, l'action commençant par le premier joueur à gauche du bouton. Effectuer une mise, call, fold ou relancer sont les options du joueur qui peut aussi “check” s'il n'y a pas eu d'action avant lui. En faisant parole, il passe l'action à son voisin de gauche.

A nouveau, s'il reste des joueurs en jeu qui ont chacun mis la même somme dans le pot, on passe à l'étape suivante. Il peut arriver que lors de ce tour d'enchères personne ne souhaite ajouter de l'argent au pot en checkant (“check”), le donneur distribue alors une carte commune supplémentaire.

Troisième tour d'enchères: Le Turn

 

Après avoir clos le deuxième tour d'enchères, la première carte du paquet est brûlée, et celle d'après retournée à la suite du flop. C'est ce que l'on appelle la Turn, le tournant. Les joueurs possédant encore des cartes ont alors l'option de miser s'ils le souhaitent.

 

Dernier tour d'enchères : La River

Après avoir clos le troisième tour d'enchères, la carte suivante est brûlée, et celle d'après retournée à la suite de la turn . C'est ce que l'on appelle la River. Le flop, la turn et la rivière forment le tableau de cinq cartes communes à tous les joueurs.

Un dernier tour d'enchères débute alors. Les participants peuvent agir comme ils le souhaitent et disposent encore des options check, bet (“mise”), call, fold et raise (“relance”).
Une fois que le round d'enchères a été complété, les joueurs ayant mis la même somme dans le pot doivent exposer leurs cartes pour déterminer un gagnant : c'est le showdown ou l'abattage.

 

Fin de manche

Les joueurs encore concernés par le pot dévoilent leur combinaison et, selon la charte de la valeur des mains au poker la combinaison la plus forte remporte la cagnotte commune :

  • Quinte Flush Royale – Cinq cartes de la même couleur qui se suivent de l'As au Dix :

  • Quinte Flush — Cinq cartes de la même couleur qui se suivent 

  • Carré – Quatre cartes identiques

  • Full House – 3 cartes identiques (un brelan) et une paire

  • Couleur – Cinq cartes de la même couleur

  • Quinte – La suite est constituée par cinq cartes qui se suivent

  • Brelan – Trois cartes identiques

  • Deux paires — Deux cartes identiques et deux autres cartes identiques

  • Une paire – Deux cartes identiques

  • Hauteur – Carte la plus haute

 

Les joueurs construisent leur main en choisissant cinq des 7 meilleures cartes disponibles.